Amnistie internationale Canada francophone
   Pour nous joindre | SUIVEZ-NOUS SUR : FacebookTwitterYou Tube

La peine de mort, ça finit toujours mal! Campagne Automne 2012
Téléchargez la campagne
Migrants sur le toit d'un train




CONTEXTE

• Mythe #1 : avec la peine de mort, la société est plus en sécurité
• Mythe #2 : la peine de mort coûte moins cher que garder des criminels en prison
• Mythe #3 : la peine de mort permet aux familles des victimes de faire leur deuil
• Mythe #4 : la menace d’une exécution est une stratégie efficace pour contrer le terrorisme
• Mythe #5 : la peine de mort est acceptable si la majorité d’une population y est favorable
• La petite histoire de la peine de mort au Canada

MYTHE #4 : La menace d’une exécution est une stratégie efficace pour contrer le terrorisme

Les personnes disposées à commettre des actes de violence à grande échelle pour terroriser la société savent qu'elles prennent de grands risques physiques. Elles se soucient fort peu, voire pas du tout, de leur propre sécurité. Exécuter ces personnes revient souvent à faire de la publicité pour les groupes auxquels elles appartiennent, et à en faire des martyrs qui serviront à rallier davantage de partisans.

De nombreux pays ont pourtant essayé de juguler le terrorisme par l’usage de la peine de mort. En novembre 2005, l’Irak a adopté la « Loi antiterroriste irakienne ». Cette loi ne donne qu’une définition vague du « terrorisme » et recense différents actes « terroristes » qui sont tous passibles de la peine capitale, même quand ils n'ont pas entraîné de morts. On a procédé à de nombreuses exécutions en Irak au titre de cette loi et d’autres textes.


Abolition de la peine de mort

Pour suivre la situation sur les droits humains dans le monde et agir, consultez le site web de la coordination pour l'abolition de la peine de mort
.

Militez au sein de la Coordination pour l’abolition de la peine de mort.


Participez. Pour d'autre. Avec d'autre.

© Amnistie internationale Canada francophone 2012