Amnistie internationale Canada francophone
   Pour nous joindre | SUIVEZ-NOUS SUR : FacebookTwitterYou Tube

La peine de mort, ça finit toujours mal! Campagne Automne 2012
Téléchargez la campagne
Migrants sur le toit d'un trainLors d'une manifestation contre la peine de mort, on peut y lire
« Si le meurtre est illégal, abolisser la peine de mort »
© AI






CONTEXTE

• Mythe #1 : avec la peine de mort, la société est plus en sécurité
• Mythe #2 : la peine de mort coûte moins cher que garder des criminels en prison
• Mythe #3 : la peine de mort permet aux familles des victimes de faire leur deuil
• Mythe #4 : la menace d’une exécution est une stratégie efficace pour contrer le terrorisme.
• Mythe #5 : la peine de mort est acceptable si la majorité d’une population y est favorable.
• La petite histoire de la peine de mort au Canada

MYTHE #5 : La peine de mort est acceptable si la majorité d’une population y est favorable

Amnistie internationale reconnaît que les États ont le droit d'édicter des lois. Cependant, ces lois doivent respecter les droits humains. L’histoire abonde de violations des droits humains qui ont été autrefois approuvées par la majorité, mais sont désormais considérées avec horreur. L’esclavage, la ségrégation raciale et le lynchage étaient largement acceptés dans certaines sociétés, alors que ces pratiques bafouaient totalement les droits des victimes.

Il est compréhensible que les populations exigent de leurs dirigeants des mesures décisives contre la violence, et expriment leur colère envers les coupables de crimes brutaux. Amnistie internationale estime toutefois que les personnalités politiques doivent montrer l’exemple et défendre les droits humains en s’opposant à la peine de mort. Elles doivent également expliquer à leurs concitoyens pourquoi les États doivent renoncer à cette pratique.

Après plus de trente années de recherche sur la peine de mort, Amnistie internationale pense que le soutien de l’opinion public à ce châtiment est essentiellement fondé sur le désir d’être libéré du crime. Des sondages réalisés aux États-Unis et ailleurs montrent que le soutien à la peine de mort chute significativement lorsque la réclusion à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle est proposée pour la remplacer. Aux États-Unis, un sondage effectué en mai 2006 par Gallup indiquait que les opinions favorables à la peine de mort avaient baissé de 65%à 48% quand la réclusion à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle pouvait s’y substituer.

Abolition de la peine de mort

Pour suivre la situation sur les droits humains dans le monde et agir, consultez le site web de la coordination pour l'abolition de la peine de mort
.

Militez au sein de la Coordination pour l’abolition de la peine de mort.

Participez. Pour d'autre. Avec d'autre.

© Amnistie internationale Canada francophone 2012